top of page

Françoise Tulkens : " Il n’y a pas de hiérarchie entre les droits fondamentaux "



Françoise Tulkens, ancienne vice-présidente de la Cour européenne des droits de l’Homme, déclare à juste titre, que tous les droits humains ont été mis en danger par la pandémie de Covid-19: les autorités ont pris des mesures sans respecter "stricto sensu" le débat démocratique.


En effet, si on restreint les libertés des individus par des normes contraignantes, ces dernières doivent être discutées et décidées au Parlement, ce qui n'a pas été le cas en l'espèce !!!


Pour Françoise Tulkens, c’est un problème majeur en Belgique: "dans une démocratie, où j’espère que nous resterons – parce que la démocratie est en détresse en ce moment ...cela doit être discuté au Parlement ": il faut un contrôle démocratique qui respecte l’A-B-C des Droits fondamentaux avec des mesures proportionnées.


Selon l'ancienne vice-présidente de la Cour européenne des droits de l’Homme, le droit à la santé dans l’urgence ne peut donc pas tout justifier, la protection de la santé ne peut pas prévaloir sur un autre droit fondamental comme la liberté individuelle :Il n’y a pas de hiérarchie entre les droits fondamentaux.


381 vues0 commentaire
bottom of page