Soutien Beeth.png

Je soutiens le Dr. Eric BEETH en signant cette lettre citoyenne 

Lettre adressée au Président du Conseil de discipline d'appel
Copie à l'Ordre à l'Ordre national des médecins. 

Monsieur le Président,

En tant que citoyens, nous avons été interpelés par l'annonce qu'une sanction disciplinaire ait été infligée au Dr. Eric BEETH et ce, pour avoir participé à la rédaction d'un article scientifique qui, visiblement n'est pas en adéquation avec les décisions politiques prises dans notre pays. 

A cet égard, nous nous interrogeons tout d'abord sur la compétence d'une juridiction disciplinaire à statuer sur une note scientifique. 

En effet, la compétence de votre juridiction disciplinaire est de statuer sur le comportement d'un médecin et ce, au regard des règles de déontologie. 

Peut-elle statuer sur un article scientifique ?
Nous pensons clairement que NON !

Par ailleurs, en sanctionnant un citoyen, médecin, pour avoir rédigé une note scientifique, vous mettez à mal l'indépendance individuelle de chaque médecin qui fonde la confiance que chaque patient dispose à l'égard de son médecin. 

En sanctionnant le Docteur Eric Beeth, ainsi que les 17 autres médecins qui ont pris part à cette note, vous mettez à mal non seulement la crédibilité de la profession de médecine mais également l'indépendance de l'Ordre des médecins et donc, vous entachez l'honneur et la réputation de chaque médecin. 

Enfin, nous terminerons en vous disant qu'en sanctionnant le Dr. Eric BEETH et ses 17 autres Confrères pour avoir rédigé une telle note scientifique, vous posez un acte politique de fait qui porte atteinte à la neutralité de l'Ordre des médecins. 

Nous vous demandons, nous, citoyens, de laisser les médecins exercer l'art de guérir en toute indépendance et nous espérons que cette lettre vous permettra d'apporter certaines réflexions avant qu'une décision soit prise à l'égard du Dr. Eric BEETH ainsi que ses 17 autres confrères. 

En vous remerciant de suites que vous entendrez donner à cette lettre, nous vous prions d'agréer, Monsieur le Président, nos sincères considérations distinguées.