ACTION EN JUSTICE "Children in danger" - Port du masque



Suite à l'annonce du Comité de concertation de ce vendredi 19 mars 2021, la Ministre de l'éducation, Caroline Désir a émis la circulaire 8026 prévoyant l'obligation du port du masque pour les élèves de 5ème et 6ème primaire prenant cours ce mercredi 24 mars 2021 au plus tard.


Nous savons tous que le port du masque, outre son inconstitutionnalité qui affecte la norme contraignante, comporte des effets néfastes pour notre santé.


En effet, le port du masque comporte des effets physiologiques du CO2 sur notre santé, à savoir :

- Modification du rythme respiratoire

- Effets sur la chimie du sang : le port du masque augmente notre concentration de bicarbonate dans le sang. L'augmentation de cette concentration de bicarbonate modifie l'équilibre acido-basique avec un impact au niveau rénal et neurologique.

- Effets sur les reins : le surplus de CO2 dans notre organisme lié au port du masque diminue le PH de notre organisme entrainant ainsi une acidose aiguë ou chronique.

- Le port du masque augmente les symptômes type covid19 ( irritation du nez, de la gorge, toux, ..)

- Effets neurologiques du port du masque sur les adultes et enfants ( dépression, anxiété, ....)

Par ailleurs, le port du masque dans des lieux fermés doit, pour être efficace, respecter des conditions spécifiques d'utilisation notamment un environnement spécifique. Dans les endroits humides par exemple, le port du masque est inefficace.


Nous nous interrogeons, par ailleurs, sur les orientations futures des prochaines décisions gouvernementales : l'obligation du port du masque progressive et généralisée tend-elle vers une mise en place progressive d'une vaccination obligatoire et généralisée, même à l'égard de nos enfants.


Il est plus que temps de prendre nos responsabilités en agissant en justice afin de faire respecter nos droits et libertés et plus particulièrement de préserver la santé de nos enfants en faisant constater judiciairement, par expertise judiciaire, que le port du masque est nocif pour la santé et plus particulièrement pour nos enfants, sans compter son inefficacité à l'extérieur.


L'action en justice sera le seul moyen pour contraindre le gouvernement à faire marcher arrière. Toute autre démarche sera malheureusement et en pratique, vouée à l'échec.


Si vous désirez vous joindre à la mise en place d'une action en justice "children in danger", nous vous invitons à vous manifester par une participation à la cagnotte judiciaire pour couvrir notamment les frais d'expertise et d'avocats.

Informations pratiques:

Compte bancaire de Droits et Libertés ASBL : BE92 7370 5282 4223

Communication : action en justice : children in danger



1,283 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout